NON a la taxe d'enlevement des ordures ménagères calculée sur le foncier bâti


Date de création : 20 Novembre 2017
par : Chris
Dans 63 jours
Scoop.it


         OUI pour une redevance incitative qui facture les usagers en fonction du volume des déchets produits, appliquant les recommandations du "Grenelle de l'environnement", les rapports de l'ADEME,...

Depuis juillet 2016, les communes de Bellechaume, Champlost, Brienon, Mercy, Venizy, Paroy en Othe, Hauterive, Ormoy, Mont Saint Sulpice, Héry, Seignelay, Beaumont, Chemilly sur Yonne et Esnon sont assujetties à la redevance incitative.

Cependant la communauté de commune de Serein Armance (malgré une forte opposition) leur impose un retour à la taxe d'enlèvement à compter du 1er janvier 2018.

Au 20 novembre 2017, aucune information pratique n'a été fournie aux habitants par la communauté de communes.

Avec la taxe d’enlèvement : tous les propriétaires devront s'acquitter de cette redevance, qu'ils utilisent ou non les services des déchets (ex : résidence secondaire, propriétaire bailleur...), les personnes isolées pourront se voir taxer plus fortement qu'une famille, plus aucun intérêt à trier ses poubelles, plus aucune relation entre pollueur/payeur...

Par cette pétition, nous demandons :

le MAINTIEN de la REDEVANCE INCITATIVE qui responsabilise le citoyen-usager et l'incite financièrement à trier ses déchets,
et demandons au Ministre de l'Environnement et à nos élus communautaires de nous entendre.

Collectif "Ne transmettons pas nos poubelles à nos enfants"



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

  • 22 Novembre 2017
    par Unepetition.fr

    la pétition a été modifiée par l'auteur

  • 20 Novembre 2017
    par unepetition.fr

    Pétition validé par l'auteur

Signer la pétition

NB : l'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail.

Je désire recevoir l'actualité, les news de cette pétition

Je désire recevoir les appels à signature, pour soutenir d'autres causes dans la même thématique / catégorie

Je désir recevoir les informations du site unepetition.fr et ses partenaires (maximum 1 e-mail / semaine).

Publicité